UN AUDIT INQUIETANT

 
Il n’aura échappé à personne que, quel que soit le domaine abordé, les prévisions qui bruissent sur le Net pour les mois ou les années à venir ne sont pas bonnes. De nombreux économistes nous avertissent d’une crise systémique financière majeure. En choisissant de faire tourner la planche à billets à plein régime, la FED, qui fait la pluie et le beau temps sur la planète Finance, a créé des bulles spéculatives artificielles qui, à tout instant, risquent d’exploser à la figure des contribuables… avec les dégâts que l’on sait : spoliations de comptes, chômage massif, crédits insolvables, hypothèques de biens… La dette des Etats atteint des sommets pharamineux. A l’heure où j’écris ces lignes, il n’est pas certain que la Grèce évite le défaut de paiement. Depuis des années, par ailleurs, la soi-disant richesse des Etats ne correspond plus à rien. Elle ne s’appuie plus, en effet, sur des équivalents en or que les pays posséderaient, mais sur les dollars que les banques veulent bien leur prêter. La plupart des réserves d’or des pays, d’ailleurs, ne leur appartient plus. Elles ont été transférées dans les coffres forts de la FED qui les a confisquées… et manifestent mille réticences à l’idée de les leur restituer !

 
Sur le plan écologique, les propos alarmistes se multiplient. En 2014, devant le parlement français, le ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius a averti sur un ton solennel qu’il nous reste 500 jours avant d’éviter une catastrophe majeure. Cela a donné lieu à de multiples spéculations qui vont de la menace d’un astéroïde s’écrasant dans l’Atlantique à une amplification majeure des catastrophes naturelles Chaque mois nous rapporte à ce sujet de nouveaux records battus : tempêtes de neiges inédites en janvier, sécheresses en Californie, inondations monstres… Un tremblement de terre récent au Népal a causé la mort de milliers de personnes, dévasté un pays… et fait bouger l’Everest de 3 cms.
Sur le plan international, loin de s’apaiser, les tensions entre nations, ethnies, groupes religieux s’intensifient. L’Etat islamique, malgré quelques revers ici où là, ne cesse d’étendre son emprise sur de nouveaux territoires. Il n’est plus qu’à quelques dizaines de kilomètres de Bagdad, de Damas… ou bien pire d’Israël. Les tensions entre chiites et sunnites ne font que croitre. Elles sont à l’origine de conflits nouveaux au Yemen, par exemple, qui entraînent des grandes puissances comme l’Arabie saoudite ou l’Iran à s’affronter par combattants interposés. Sur le front septentrional, les choses ne s’arrangent pas. Les USA et l’OTAN se préparent clairement à un conflit armé avec la Russie qui n’a pas l’intention de céder à leur diktat. Sur un autre front, une tension grandissante s’installe entre la Chine et les USA à propose de la domination de l’une et de l’autre sur les eaux qui bordent le Japon… En Europe, des vagues de migrants sans précédent, fuyant l’Afrique, se pressent chaque jour à nos frontières pour chercher asile… sans que l’on sache ce que l’on va pouvoir faire… ni qui ils sont et avec quelles intentions certains veulent prendre pied sur nos territoires !

 
Par ailleurs, des phénomènes inexpliqués et inquiétants ont été signalés. Des sons étranges se sont fait entendre un peu partout dans le monde, sans que l’on apporte une explication au phénomène. Ici et là, on a dénombré plusieurs vagues de mort massive d’animaux de différentes sortes. L’état alarmant des lieux pourrait se poursuivre. Ce que je viens d’évoquer n’est en quelque sorte que la pointe visible de l’iceberg. Il ne fait pas mention de la persécution sans pareille dans toute l’histoire des chrétiens, de l’antisémitisme grandissant, des problèmes de famine, d’épidémies qui subsistent toujours, des tensions sociales qui grandissent partout, de la solitude, du renversement généralisé des valeurs morales traditionnelles,  et du mal-être dans lesquels vivent beaucoup.

 

ENFANTS DE QUOI ?

 
Qui n’a que la vision que lui donnent le monde et les médias a de quoi devenir fou ! Pourtant, il ne semble pas que ce soit le cas de nos contemporains. Beaucoup, même s’ils manifestent un peu de mécontentement, continuent à vivre dans l’insouciance et ne se préoccupent que de faire la fête ou de se divertir. La philosophie dominante consiste à vivre au jour le jour… sans trop se soucier du lendemain… Arrivera ce qui arrivera ! Il sera toujours le temps de s’inquiéter au moment où les choses iront mal !

 
Pour le chrétien qui a une perspective éternelle de la vie, une telle conception matérialiste et hédoniste de la vie n’est pas possible. S’il est un tant soit peu sérieux, le chrétien sait que ce qui importe est le projet que Dieu a conçu de toute éternité de se constituer un peuple qui lui appartienne. L’humanité ne subsiste à ses yeux qu’en vue de la réalisation de ce dessein qui passe par la venue, la mort et la résurrection de Jésus-Christ en vue du salut de ce peuple. Le monde va vers sa fin, mais s’il poursuit sa course, c’est que Dieu a une moisson d’âmes encore en vue. Il sait qui il a préparé à entendre son appel à fuir cette génération perverse pour rejoindre l’armée de ceux qui ont Jésus-Christ pour Chef ! Il doit donc être disponible pour servir à ce dessein !

 
Que doit faire le disciple du Christ ? Dans quel état d’esprit doit-il vivre ? Il arrive parfois, comme Jésus le dit, que les enfants du siècle se montrent en certaines circonstances plus sages que les enfants de lumière : Luc 16,8. Les œuvres des enfants de ce siècle ne sont pas à imiter ! Mais nous pouvons apprendre de l’intelligence qu’ils mettent en œuvre pour parvenir à leurs fins.

 
CELLULE VEILLANTE

 
Si l’on interroge les policiers qui s’occupent du terrorisme, ils nous diront que leur préoccupation première sera de repérer les cellules dormantes islamistes qui sont sur notre territoire. Ils savent, en effet, que c’est ici que se trouve le vrai danger. Les cellules dormantes sont faites d’hommes acquis à la cause qu’ils servent. Ceux-ci, pourtant, font tout pour ne pas le montrer. Ils se fondent dans la masse, cherchant à éveiller le moins possible l’attention sur eux-mêmes. Leur but est d’être prêt pour le jour J, le jour où, sortant de l’anonymat, il faut passer à l’action et porter bien haut les couleurs de la cause.

 
Nous ne savons pas de quelle manière Dieu va s’y prendre pour parler au monde, à notre peuple, nos voisins, notre Occident apostat ! Mais là n’est pas la vraie question ! Elle est plutôt de savoir si nous sommes prêts pour le jour où il le fera ! Contrairement aux cellules dormantes du terrorisme islamique, il nous faut être des cellules veillantes. Il faut dès maintenant que nos amis, nos voisins sachent qui et quelle cause nous servons ! Il est possible que, pour le moment, notre parole ne porte pas. Elle glisse sur l’indifférence des cœurs, comme l’eau sur les plumes d’un canard. Mais l’histoire n’appartient pas aux hommes, mais à Dieu ! Demain, par un événement soudain, le message dont nous étions porteurs et qui n’intéressait personne peut trouver un écho inconnu jusqu’alors. Tenons-nous donc prêts pour ce jour, le jour de Dieu !

 
Dans cette attente, veillons à ne pas nous laisser endormir par la mentalité du monde ambiant ! Nous ne sommes pas ici-bas pour faire notre nid. Nous sommes des étrangers et des voyageurs, de passage dans ce monde ! Ne laissons pas ses plaisirs, ses préoccupations nous obséder ! Détachons-nous de ce qu’il considère comme vital, essentiel pour notre bonheur ! Continuons à semer la Parole de Dieu, à témoigner de notre foi, à présenter qui est Jésus ! Poursuivons le bien, recherchons la paix ! Démontrons que nous sommes animés d’un autre esprit ! Il se peut que bientôt le Grand Laboureur remue la terre de fond en comble… et que la semence cachée lève, germe et porte du fruit dans de nombreuses vies !

 
Au temps de Jésus, c’est la pierre que les bâtisseurs ont rejetée qui est devenue, quelques décennies plus tard, la pierre d’angle de toute l’œuvre de Dieu. Plus que jamais aujourd’hui, Jésus est la pierre rejetée par ceux qui bâtissent le monde ! Leur construction va bientôt s’écrouler. La pierre d’angle, posée par Dieu, subsiste ! Que toute notre vie s’érige sur elle ! C’est ici notre devoir le plus absolu !

Publicités